Bienvenue sur le blog pin up et bio

Icône des années 1930, la pin-up n’a pourtant rien de démodé. Vous avez sans doute en tête des images très représentatives de ce qu’était la pin-up de la belle époque. Mais qui sont vraiment ces femmes qui ont fait rêver la gente masculine autant que la gente féminine ? Nous dévoilons pour vous les secrets de ces femmes fatales.

Définition de la parfaite pin-up

Femme sensuelle aux courbes parfaites, sexy sans jamais être vulgaire avec ce je-ne-sais-quoi de taquin dans le regard, la pin-up est une séductrice ayant su garder un brin de pudeur et de mystère malgré la suggestivité de ses poses. Alors oui, décrite de la sorte, la pin-up est très agaçante pour nous les femmes du 21e siècle. Mais au final, elle a surtout apporté une contribution essentielle à l’émancipation de la femme.

Naissance de la pin-up

La toute première pin-up est imaginée en 1897 par Charles Dana Gibson pour le magazine « Life ». Elle est alors la parfaite représentation de la femme moderne américaine : une femme libérée, active et sophistiquée. Ce n’est cependant que dans les années 1940 qu’elle prend vraiment toute son importance. On la retrouve alors partout : dans les magazines masculins, dans les bandes-dessinées, ou dans les célèbres calendriers Brown and Bigelow, qui popularisent la pin-up. On les retrouve même sur les avions des pilotes de la Seconde Guerre Mondiale. La pin-up est en fait très liée au monde militaire. Elle tient même son nom des soldats américains, qui punaisaient ces photos de jolies femmes sur les murs des casernes pour s’offrir une échappatoire à un quotidien militaire pas toujours très fun. En anglais, le terme pin-up désigne en effet l’action de planter une punaise. D’accord, avec le côté femme-objet, pour l’égalité des sexes on repassera. Mais au fil du temps, la pin-up est devenue bien plus qu’une image. À ses débuts, la pin-up s’affiche toujours sous forme de peinture. Ce n’est que dans les années 1970 que la photographie prendra le pas sur la peinture mais les codes restent les mêmes. La pin-up est toujours représentée en tenue légère et bas apparents. Des tenues courtes pensées pour mettre les atouts de la femme en avant. Au sens figuré comme au sens propre. Car la pin-up se tient toujours de façon à ce que ses formes sautent aux yeux du spectateur : taille de guêpe, poitrine généreuse et jambes galbées d’une longueur surnaturelle, tels sont les qualités physiques de la parfaite pin-up. La pin-up est à l’époque le summum de l’érotisme. À la fois sulfureuse et naturelle, elle est la parfaite illustration de l’évolution des mœurs sexuelles américaines. Dénudée mais jamais nue, suggestive mais jamais vulgaire, la pin-up garde un côté sage qui justifie sa présence massive dans les magazines de l’époque. Elle s’étend même aux magazines féminins en tant qu’idéal à atteindre. L’un des artistes les plus connus dans ce milieu réservé au plaisir de ces messieurs était Gil Elvgren. Cet illustrateur avait pour habitude de photographier ses modèles puis de les peindre à la mode pin-up en exagérant les traits. Il a notamment travaillé pour de nombreuses publicités, les plus connues à ce jour étant bien sûr celles de Coca-Cola ou Perrier.

Top 5 des pin-up qu’on aurait aimé être

À partir du moment où la pin-up est davantage photographiée que peinte, on assiste à un phénomène de starification. Les pin-up ne sont plus anonymes et deviennent de véritables idoles.

Marylin Monroe

Cela semble évident. Actrice, mannequin et chanteuse, Marylin Monroe a marqué des générations d’hommes et de femmes et se décline encore aujourd’hui sur des centaines de produits dérivés à son effigie.

Rita Hayworth

Surnommée la déesse de l’amour, Rita Hayworth est une actrice et danseuse New Yorkaise devenue un sex symbol notamment grâce à son rôle dans le film Gilda. Elle est cependant manipulée toute sa vie par les hommes, à commencer, de son propre aveu, par son père.

Ann Sheridan

Clara Lou Sheridan de son vrai nom est une actrice et productrice américaine dont la carrière débute suite à un concours de beauté auquel l’avait inscrite sa sœur. Elle devient très vite une icône surnommée the Oomph Girl (la fille qui a du pep’s).

Betty Page

Mannequin américaine, Betty Page a notamment inspiré Madonna ou Beyonce. Beaucoup plus éloigné de l’univers des pin-up, Betty Page a aussi inspiré les réalisateurs du troisième volet de Star Wars pour un modèle luxueux de droïde.

Brigitte Bardot

Elle est l’une des seules à avoir gardé son vrai nom. Elle est bien sûr très connue en France mais sa carrière internationale est également sans commune mesure. Son physique de pin-up a fait d’elle l’une des stars françaises les plus adulées à l’étranger.

La pin-up en 2019

À l’image de Dita Von Teese, la pin-up moderne n’a plus rien d’érotique. Elle est désormais glamour et mystérieuse, et cache sa force derrière un visage de poupée. Car la pin-up 2.0 est avant tout une femme de pouvoir sophistiquée et charmante. Alors pour devenir une pin up bio version 2019, un seul mot d’ordre : on se sublime et on s’assume ! C'est pour cela que vous trouverez ici des conseils et astuces pour être une véritable pin-up des temps modernes.

Mon côté bio

Sur ce blog, je vais essayer d'allier le côté pin up et mode à tout ce qui est naturelle, bio et éthique. C'est pour cela que vous trouverez notamment des tips sur la beauté bio et la mode éthique, mais aussi des conseils sur le maquillage bio, les cheveux naturels et les soins, mais aussi des informations pour une alimentation bio et saine. Vous verrez que le bio, avec un peu de recherche, ce n'est pas si cher que ça.