On ne va pas se voiler la face, on cherche toutes à être un minimum sexy. Il faut cependant prendre en compte que certaines limites ne doivent pas être dépassées. Comme pour le maquillage, c’est une question de dosage. En faire trop ou pas assez peut réduire à néant tout ce que vous avez mis en place. Certaines choses vous desservent donc quand vous essayez d’être belle et sexy. On peut facilement apparaître comme l’exemple qu’il ne faut absolument pas suivre. Cela brise un peu la confiance en soi et ce n’est pas très glamour. Savez-vous où commence la vulgarité ? Quels sont les pièges à éviter ? On s’accepte et on ne cherche pas à devenir quelqu’un d’autre. Son image, ce n’est pas comme un déguisement que l’on met pour ressembler à telle personne même si on l’idolâtre très fort. Essayer d’avoir l’apparence d’une autre est le meilleur moyen de se perdre Intérieurement puisque vous ne serez plus vous-même. L’apprentissage de soi est essentiel et permettra de faire ressortir la beauté unique qui réside en chaque femme. Aller, sans plus tarder, voici que je préconise d’éviter.

Piège n°1 : Croire que l’on n’est rien sans préparation

Beaucoup de femmes ont un état d’esprit négatif sur leur apparence naturelle. En soi, on se maquille car on se dit que cela cachera les apparences. Autres cas, on se trouve bien plus belle habillée et maquillée. Ce genre d’état d’esprit conduit indubitablement vers les excès et les erreurs. La main devient alors vite lourde lorsqu’on applique du maquillage et ce n’est pas bon. Devenir plus belle et séduisante, ça passe d’abord par une positive attitude ou du moins une mentalité qui ne tire pas vers le bas. Commencez-donc par vous estimer personnellement est la clé. Je suis belle et je le vaux bien est un dicton qu’il faut faire sien ! Il faut aussi savoir mettre de côté son physique, être belle et sexy ne se résume pas à ça.

Piège n°2 : Trop dévoiler

Comme pourrait le dire tout bon prof de théâtre, la nudité n’est pas une façon efficace d’être sexy, bien au contraire. Sur scène, par exemple, ça donne un effet camp de concentration. Certaine trouveront cela paradoxale, mais l’essentiel à retenir est que dévoiler son corps ne garantit pas d’être sexy. Pour être attirante, il faut jouer de la suggestion. De nos jours, les jeunes filles se promènent avec des décolletés de plus en plus profonds. Avec le recul que j’ai maintenant, je peux apercevoir la souffrance et l’estime minimale qu’elles ont pour elles. J’ai envie de m’écrier : penses-tu avoir besoin de ces artifices pour être belle ? Bref, les décolletés je dis oui pourquoi pas, mais attention pas trop profonds. Les jupes c’est pareil, on porte des tailles raisonnables. Surtout, on choisit entre la jupe et le décolleté, jamais les deux. Pour les femmes aux formes plus généreuses, on ne s’habille qu’avec des vêtements qui nous vont et qui nous correspondent afin d’éviter les hanches qui auraient le désir de se montrer. Dernière point : la transparence des vêtements peut dévoiler plus qu’on ne le voudrait. On fait donc attention à cela.

Piège n° 3 : Faire l’impasse sur l’hygiène

Se maquiller pour être belle et sexy c’est bien mais auparavant il faut faire attention à son hygiène. Réfléchissez deux minutes, ce splendide rouge à lèvres rouge pin-up qui derrière lequel se cache des dents jaunes ou cassées. C’est le drame comme on pourrait le dire. Autre exemple, une douce odeur de parfum lourd qui masque quelque chose. Des ongles on ne peut plus sales. Bon j’arrête là mais vous voyez le dessin. Une mise en beauté, ça passe par deux étapes cruciales : la première et la plus importante est de prendre soin de notre corps. Vient ensuite et seulement après, tout ce qui est accessoires, vêtements et bijoux. Il ne doit pas y avoir de deuxième étape sans passer par la première. Là, on est tenté de faire appel à l’excuse comme quoi on manque de temps mais dans ce cas on en reste à la phase une et on continue de lire les articles que je poste ^^.
Maintenant, je sais que j’ai été un peu dure mais il peut arriver d’avoir un souci comme une fameuse dent cassée. Dans ce cas-là, la solution c’est d’attirer le regard ailleurs.

Piège n°4 : Surdoser le maquillage

Cela fait partie des pièges dans lesquels on tombe le plus souvent. Devant ou alors pas très du décolleté. Il faut savoir qu’appliquer du fond de teint ne se résume pas à une bataille entre les différentes couches que l’on se met. On essaye donc d’y aller en douceur avec les couleurs au niveau des yeux et de la bouche. Pour ne pas passer incognito la nuit tombée, un gilet de sécurité reste le moyen le plus efficace. En image, il existe un principe fondamental très facile à suivre : si on se maquille les yeux, on reste modérée sur la bouche et vice-versa. Les tons neutres sont vos amis. Pour celles qui désirent oser un peu, il faudra se limiter à une seule et unique couleur. Avec l’expérience, on peut passer outre ces règles mais la sécurité prime. Enfin, il est souvent inutile de chercher à alourdir ses traits. Le rouge à lèvre appliqué grossièrement est donc à bannir aussi bien que les sourcils fait un peu trop pointus. L’art du maquillage c’est d’y aller délicatement et avec le maximum de finesse. Quelqu’un a parlé de main légère ?

Piège n°5 : Ne pas prendre de recul

Lorsqu’une femme se prépare, le miroir n’est jamais à plus de 50 cm. A portée de main dira-t-on. C’est pratique on a une belle vue sur notre visage. Cependant, prendre du recul permettrait de voir l’ensemble plutôt que le détail. C’est ainsi que l’on peut déterminer s’il existe un équilibre entre nos habits et notre maquillage. Simple exemple, si j’applique un maquillage élaboré, j’ai surement la possibilité de pouvoir oublier tout ce qui est accessoire et de ne pas porter des vêtements aux couleurs flashy.
Maintenant, il est nécessaire de trouver le bon dosage. En prenant bien sûr en compte que si l’on arbore un maquillage voyant, on devra être plus neutre sur les accessoires, la coiffure et nos habits. L’inverse est tout aussi vrai. En somme, le but c’est de ne pas dépasser un unique élément sexy. Les matières comme le vinyle les robes léopards ne sont pas prohibées mais la parcimonie doit être de mise. Niveau couleur, l’idéal est de ne pas en avoir plus de deux différentes avec un rapport 70/30 %.

Piège n°6 : Mal choisir ses accessoires

Porter trop d’accessoires peut paraître vulgaire. Cependant, il existe des accessoires qui sont vulgaire en eux-mêmes et qu’il vaut donc mieux éviter. On fait donc attention donc à des choses comme les piercings ou alors ces collant avec de grosses mailles. Le pire c’est surement les chaussures drag queen et les faux ongles épais. Les bijoux peuvent aussi poser des problèmes. Je vous regarde boucle d’oreilles et bagues bling-bling m’as-tu vu. L’essentiel est alors de ne pas forcer sur les accessoires sans pour autant les oublier. Parfois, ils font toute la différence dans une tenue. Comme le nom l’indique, ce sont des accessoires, ils vont de pair avec quelque chose et prennent moins de sens quand ils sont seuls.

Piège n°7 : Rester figée dans le temps

Bon, je vais vite en expliquer le sens avant de faire des confuses. Le temps coule mais pas forcément dans nos têtes. Etre sexy, c’est s’habiller en fonction de son âge. Imaginez la femme dans sa trentaine qui essaye de ressembler à une lycéenne. Je vous fais de dessin, vous avez toutes compris. Le look ados bah c’est pour les ados les femmes plus âgées arborent un autre style. J’exagère un peu mais il faut mettre en avant sa féminité. Ne pas prendre en compte sa tranche d’âge c’est passer à côté de quelque chose. Par contre, je reviens un peu dessus mais vraiment au bout d’un moment la femme qui a dépassé, je ne sais pas, disons la quarantaine et qui essaye d’avoir le look d’une femme deux fois moins âgée c’est plutôt gênant.

Piège n°8 : Être trop suggestive

La sensualité c’est différent de la vulgarité. C’est la chose la plus importante quand on essaye d’être sexy. Beaucoup de facteur entrent en compte comme la façon de parler mais aussi les mouvements des jambes. La manière de danser ou de marcher par exemple. En somme, l’attitude que l’on montre doit former un tout avec le style de la Pin-up belle et sexy que nous essayons d’avoir. Cela ne vient pas de petits jeux. La sensualité, c’est plus profond, ça se trouve à l’intérieur. On oublie donc toutes nos idées pour se cacher et les provocations aguicheuses. Pas de danse trop olé olé et déboutonnage niveau décolleté en pleine party, ON OUBLIE. C’est également le cas pour les coupes de cheveux en arrière qui volent à tout va et les roulements du derrière.

Piège n°9 : Déformer son corps par la chirurgie

Bon là, moi ça me paraît un point plus qu’évidemment puisque je rabâche qu’être belle et sexy, c’est avant tout de s’accepter comme on est. Cependant, il est fort malheureux de constater que ce genre d’opérations est de plus en plus courant. Merci les progrès dans le domaine et la facilité avec laquelle on peut avoir recours à la chirurgie. De plus, il paraît évident que des lèvres trop pulpeuses ou une poitrine trop généreuse c’est très souvent pas naturel du tout. Enfin bref, c’est pas forcément sexy tout ça et on se rapproche beaucoup plus du vulgaire. Maintenant, certaines n’arrivent pas à s’accepter comme elles sont et ont donc recours à cette méthode. J’ai un cœur, je ne juge pas et soit comme bon leur semble. Je trouve cela juste dommage.

Piège n°10 : Oublier les manières

Etre classe c’est cool mais parfois on en oublie les manières. Il est absolument nécessaire d’adapter son comportement sinon ça n’a pas de sens. On fait attention quand on mâche son chewing-gum, on sait toutes que la rumination ça gêne tout le monde. La voix doit correspondre à ce que l’on essaye de faire passer. Exit la voix de vendeuse du marché ou la voix grave. La classe, ça passe aussi par le comportement et l’attitude. Aussi, on évite ce qui est trop salace. Les blagues comme les gestes sont une mauvaise idée.

4 COMMENTS

  1. Je continue de découvrir tes articles et celui- là je l’adore
    Des conseils tellement évidents mais que beaucoup oublient ou ne connaissent tout simplement pas ?
    C’est tellement beau la féminité mais tellement laid la vulgarité !

  2. Bonjour j aime bien tes articles habituellement mais celui ci me laisse perplexe.. J’ai l impression qu on est inciter à rentrer dans la case de la fille bien élevée. Et surtout d où vient cette invitation à ne montrer soit que le haut (décolleté) soit que le bas (jupe courte).. ? Est ce que tu t es posé la question ?

  3. J’aime bien certaines de tes osées mais d’autres pas trop. Mettre un décolleté très profond entre seize et vingt ans -je crois que c’est ce que tu as dit- ne veut pas du tout dire qu’on n’a pas d’amour propre au contraire personnellement je le fais car je me sens à l’aise habillée comme ça… Sinon toutes tes idées sur le maquillage j’approuve se la jouer stabilo c’est vraiment pas terrible… ABE

  4. Bonjour, je trouve votre réflexion un peu rapide sur les jeunes femmes de 15 à 20 ans qui mettent des décolletés, j’ai moi même 17 ans et certes je mets des décolletés, pourtant je ne souffre pas et je m’aime et me trouve autant belle lorsque je suis en gros sweat XLL et en jogging, j’en mets de temps en temps car j’aime le style que donne un pull en v ou tout simplement parce qu’il fait chaud. Et je ne suis pas pour autant mal dans ma peau ou faible d’esprit, je m’intéresse a plein de choses, je suis actuellement en prépa et j’ai eu mon bac mention très bien.
    Sur ce j’espère que mon commentaire vous aura fait changer d’avis, personne ne peut savoir comment se sent une autre à l’intérieur en se basant sur son apparence.
    Passez une bonne soirée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here