On se pose beaucoup de questions pour savoir quel déodorant ou quel anti-transpirant choisir. Après quelques recherches d’autres suivent. Notre alimentation influe sur nos odeurs ? Comment faire pour éviter les irritations ? C’est alors que la pierre d’alun est apparue comme la solution à tous les problèmes. Seulement voilà, ce n’est pas réellement le cas et on verra pourquoi dans cette article. Que choisir lorsque l’on recherche un déodorant efficace et non dangereux pour la peau ? Rappelons leur utilité et les options qui s’offrent à nous pour un déodorant sain.

Déodorants et anti-transpirant : comment ça fonctionne ?

Pour commencer, un déodorant ce n’est pas un anti-transpirant. Il est conçu pour diminuer ou effacer complètement les odeurs qui sont susceptibles d’émaner à cause de la fonction naturelle du corps qui est la transpiration. On leur reconnaît deux procédés d’action différents. Le premier étant de de tuer les molécules responsables des odeurs, l’autre est d’empêcher au maximum la production ainsi que la croissance des bactéries. Les anti-transpirant, eux, bloque la transpiration. « Ça bloque la transpiration ? Mais c’est génial ! » Pas tout à fait. Il est essentiel de rappeler que la transpiration survient naturellement. Cela sert à réguler la température du corps mais c’est aussi une façon pour notre corps d’évacuer les toxines. Il est alors important de suer. De plus, certains ingrédients présents dans la composition des déodorants et anti-transpirant sont toxiques.

Impact des déodorants sur la santé

Les déodorants contiennent environ 10% de chlorhydrate d’aluminium. Bon je voulais faire un peu la scientifique mais on les connaît comme étant les sels d’aluminium. En contact avec de l’eau, ils produisent des acides et pour le coup cela cause des irritations. Pour prévenir cette réaction, on ajoute à ces sels des produits comme le zirconium qui peut lui-même provoquer des allergies ou attaquer la peau sans vraiment empêcher le côté irritant des déodorants. Par ailleurs, certains, comme l’ETIAXIL, montent à une composition de 25% de sels d’aluminium. Vive les rougeurs. Les chlorhydrates d’aluminium agissent en pénétrant directement la peau et, selon les études, c’est ce qui amène à l’irritation en plus de pouvoir provoquer le cancer du sein et d’agir sur le réseau nerveux. Ils sont cependant tolérer dans les déodorants et anti-transpirant s’ils ne représentent pas plus de 25% du produit final. Je tiens à préciser qu’il s’agit quand même de métaux, plus précisément de l’aluminium, et que l’accumulation dans le corps n’est pas idéale.

Pierre d’alun : la solution miracle ?

Faisons maintenant place à notre fameuse pierre d’alun. Certaines ne jurent plus que par celle-ci. Déjà, toutes les pierres d’alun possèdent une qualité différente. Il est donc nécessaire de bien la choisir. Maintenant, on retrouve l’alun sous deux formes qui sont le potassium alun et l’ammonium alun précisées sur les étiquettes. La première option se veut plus naturelle et représente le meilleur choix alors que la seconde est conçue à partir de sel d’ammonium. Cependant, on retrouve de l’aluminium dans les deux cas ! La pierre d’alun n’est donc pas la solution miracle pour nos peaux.

Les gaz et les alcools

Les bombes aérosols fonctionnent en présence de gaz. Ils sont repérables grâce aux étiquettes qui mentionnent généralement Butane, Pentane, Propane… Tous les produits en bombe en contiennent et le relâchement dans l’air favorise la pollution. A éviter donc.

Les alcools peuvent être d’origine naturelle et certains sont même permis dans les produits bio. Cependant, les origines peuvent énormément varier pour un même alcool. Il faut prêter une particulière attention aux déodorants indiquant alcohol denat signifiant qu’il a été dénaturé. Bien qu’il apporte un côté fraîcheur, il est à éviter pour les peaux sensibles. L’irritation et la peau sèche sont des effets secondaires courant.

Triclosan, perturbateur endocrânien

Considérée comme perturbateur endocrinien, c’est une molécule tueuse de bactérie. Elle est présente dans un grand nombre de produit de beauté mais aussi d’hygiène comme les dentifrices et les déodorants. Son principal intérêt est d’être utilisé en tant que conservateur. Il n’apporte rien à l’efficacité d’un produit et ne possède aucun effet bénéfique.

Peaux sensibles : les déodorants sains et bio

Je vous ai donc dit pourquoi il était préférable d’éviter les anti-transpirant que l’on peut se procurer dans les grandes surfaces mais aussi les déodorants en spray à la vue des gaz dégagés. Venons-en donc maintenant au vif du sujet : quel déodorant sain pour ma peau ? C’est très simple. Voici quelques solutions qui conviendront à tous les types de peaux.

Le déodorant crème

Choisissez tout bonnement un déodorant crème certifié bio et qui contiendra des huiles essentielles. C’est l’idéal si vous pouvez les supporter. Ces dernières serviront pour la régulation des bactéries et donc agiront contre les odeurs. Vous pouvez ici vous tourner vers la crème Soapwalla. Attention cependant, les femmes enceintes passeront leur chemin pour s’orienter vers autre chose.

Bicarbonate de soude : mon choix

J’ai écrit un article dédié à cette solution. C’est ce que j’utilise car elle me convient parfaitement. Attention à bien utiliser du bicarbonate de soude alimentaire. Petit bémol malheureux, les peaux les plus sensibles devront l’éviter.

Autres déodorant sains

Si vous en êtes arrivé là, sachez qu’il y a des déodorants doux faits exprès pour les peaux sensibles. J’ai dénommé les déodorants qui ne contiennent aucun parfum ni huiles essentielles. Bien entendu, la formule parfaite n’existe pas si on veut qu’elle soit efficace mais vous pouvez essayer sans hésiter la marque Schmidt’s et son déodorant Fragrance Free.

Les eaux florales

Toujours plus doux, les eaux florales. Ce ne sont pas des déodorants mais elles feront très bien faire l’affaire si vous ne dégager pas de trop fortes odeurs. Je suis particulièrement fan de l’eau de fleur d’oranger qui ravit également mon chéri.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here