Quoi de mieux pour égayer une tenue que d’harmoniser les couleurs. En relooking, on s’inspire des mêmes couleurs qu’en peinture. On retrouvera donc les mêmes harmonies que sur nos toiles préférées. Bon, je m’éloigne du sujet mais c’est juste pour dire qu’assembler les couleurs c’est tout un art et en même temps ça nous fait voyager un peu. Ici, le tableau c’est notre corps, ou du moins la façon dont on l’habille. Je vais essayer de vous montrer comment j’assemble les couleurs pour qu’elles soient en harmonie et on va s’aider de la roue des couleurs.

La roue des couleurs

Egalement appelée cercle chromatique. Je pense que l’on est toutes consciente de cette roue des couleurs et qu’on la connaît par cœur. Elle est très simple et composée de 12 couleurs. Parmi celles-ci, on y retrouve donc les 3 couleurs primaires, les 3 couleurs secondaires et les 6 couleurs tertiaires. Voyons donc quelles sont ces couleurs exactement.

Couleur primaire

Ce sont les couleurs qu’il est impossible de d’obtenir par le mélange d’autres couleurs. Les couleurs primaires sont le rouge, le jaune et le bleu. Vous avez pu entendre aussi parler de true red, true yellow et true blue. Ce sont simplement les noms anglais. Il sera compliqué d’associer ces trois couleurs d’une quelconque manière dans une tenue. Effectivement, ce sont des couleurs plutôt fortes. Ne faites donc pas cela car les risques de se tromper sont plutôt élevés.

roue des couleurs primaires

Couleur secondaire

Les couleurs secondaires sont obtenues par mélange de deux couleurs primaires en proportion égales. Elles sont le vert que l’on obtient en mélangeant le bleu et le jaune, l’orange que l’on obtient par mélange du rouge et du jaune et enfin le violet qui est entre le rouge et le bleu. La particularité des couleurs secondaires c’est qu’elles ne donnent pas l’impression de tendre vers l’une des couleurs primaires qui la compose et s’apparentent donc à des couleurs à part entière.

roue des couleurs secondaires

Couleur tertiaire

On obtient les couleurs tertiaires par association en proportion égales d’une couleur primaire et d’une couleur secondaire adjacentes dans l’image précédente. Elles sont donc aux nombres de 6.

Le rouge et l’orange donne du rouge orangé.
L’association entre le rouge et le violet, le rouge violacé.
Mélanger du jaune et de l’orange permet d’obtenir le jaune orangé.
Unir du jaune et du vert résulte en du jaune vert.
Combiner du bleu et du violet apportera du bleu violacé.
Fusionner du bleu et du vert et il en découlera le bleu vert.

Les couleurs tertiaires complètent la roue des couleurs ou le cercle chromatique en s’interférant entre chaque couleur primaire et secondaire pour arriver à une douzaine de couleurs.

roue des couleurs

Assembler les couleurs facilement

Oui, mais dans tout ça, comment on fait pour savoir quelles couleurs vont ensemble ? J’y arrive, patience. Une fois cette merveilleuse roue en tête, il est assez facile d’assembler les couleurs correctement. Pour cela, il y a plusieurs méthodes différentes que l’on peut adopter sans aucun souci. Voilà comment je complète le cercle en y incorporant les nuances.

roue des couleurs nuancée

Chaque couleur possède donc des nuances ou des tons plus ou moins foncées. Chaque nuance porte un nom bien sûr mais bon on ne peut pas tout citer non plus. Bref, sachez que c’est une notion importante donc mémorisez bien cela.

.

Look monochrome

Bon là, ça parle de soi-même. Le monochrome, c’est s’habiller avec la même nuance de haut en bas. J’ai bien dit nuance et pas couleur. Vous prenez donc une couleur dans une de ses nuances et voilà. Ce que j’aime bien avec cette méthode, c’est que ça allonge la silhouette. Effectivement, l’ensemble forme un tout et le corps n’est pas scindé.

Réaliser un camaïeu de couleur

Pour réaliser un camaïeu de couleur, c’est également assez simple. On prend une couleur dans le cercle chromatique et on s’habille avec des nuances de cette couleur. Un camaïeu de rouge, c’est donc ne porter que des nuances de rouges. C’est assez élégant et les risques sont faibles. Donc pourquoi s’en priver. Cependant, cela peut manquer de fantaisie et paraître trop classique.

Couleurs adjacentes

On peut associer une couleur du cercle chromatique avec les deux couleurs sur sa gauche ou sur sa droite. Par exemple, le rouge avec le rouge-orangé et l’orange ou le rouge avec le rouge-violacé et le violet. Le rouge avec le rouge-violacé et le rouge-orangé est aussi une combinaison gagnante. Pour les associations de couleurs, on peut donc se permettre d’en sauter une dans le cercle et donc mélanger, pourquoi pas, du rouge et du violet. Attention cependant, on ne peut pas passer une couleur dans le cas d’une association de trois couleurs différentes. Rouge + rouge-orangé + jaune-orangé n’est pas bon. Pas de notion de nuances ici, on peut oser ce que l’on veut mais il est bien de contrebalancer avec une pièce neutre si on choisit des nuances trop différentes. Cette méthode permet de créer des looks équilibrés.

Le faux camaïeu

En reprenant les deux derniers concepts, on obtient le faux camaïeu. Cela consiste à associer des nuances de couleurs adjacentes du cercle chromatique. Ça commence à se compliquer un peu, oui. Plus simplement, on prend 2 ou 3 couleurs du cercle qui sont côte-à-côte et on choisit une nuance pour chaque pièce de notre tenue. Les nuances doivent être équivalentes et donc toutes plus ou moins claire ou foncée. Les points forts et les points faible de cette méthode sont les mêmes que le camaïeu classique.

Association par complémentarité

Cela consiste à associer deux couleurs qui sont opposées dans le cercle chromatique. Il existe donc uniquement 6 associations complémentaires qui sont le jaune avec le violet, le jaune vert et le rouge-violacé, le vert et le rouge, le bleu-vert et le rouge-orangé, le bleu et l’orange et enfin le bleu-violacé et le jaune-orangé. Il est impérial de compenser en portant une pièce neutre car sinon cela donnera un effet tassé.

Complémentarité adjacente

C’est exactement le même principe que précédemment mais là on associe non plus avec la couleur complémentaire mais avec les deux couleurs qui lui sont adjacentes. Par exemple, le rouge-violacé avec le jaune et le vert. Mais les combinaisons rouge-violacé + jaune et rouge-violacé + vert fonctionnent aussi. Là encore, n’oubliez la pièce neutre pour calmer le jeu car ce genre d’association est plutôt tape-à-l’œil.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here